Le CESE retoque 700000 signataires après une note envoyée par Matignon

Jean-Paul Delevoye, le président du CESE l’avait annoncé à demi-mot et c’est désormais officiel : les 700000 signataires qui ont demandé au Conseil économique, social et environnemental de donner un avis sur le mariage pour tous ne l’auront pas !
Mais le bureau du CESE estime que les évolutions contemporaines de la famille et ses conséquences en matière de politiques publiques justifient une autosaisine de sa part. Le Bureau examinera avec les formations de travail concernées les conditions d’examen et le calendrier de cette autosaisine nous dit encore le CESE.

Les dessous de la prise de décision : une note de Matignon destinée... au CESE !

Pour juger de la recevabilité, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer une note à l’attention des membres du CESE pour argumenter "proprement" l’irrecevabilité de la pétition signée par 700000 français.

Après les communications bidonnées de la part de François Hollande et de son gouvernement sur le nombre de manifestants le 13 janvier 2013, après les mensonges sur la question de la PMA, de la GPA, voila qu’on nous propose un nouveau doigt d’honneur fait à toutes celles et à tous ceux qui pensent qu’un enfant naît d’un homme et d’une femme !

Un rapport de force qui ne doit pas brimer les droits de l’enfant !

Non contents d’une situation économique extrêmement néfaste, François Hollande et le gouvernement s’entêtent à faire passer cette loi coûte que coûte car ce n’est pas moins que le seul cadeau que la gauche pourra faire à l’extrême gauche pour la remercier de s’être déplacée et d’avoir fait élire François Hollande le 6 mai 2012.
Nous n’avons pas le droit de nous laisser manipuler.

Le 24 mars, nous devrons répondre présents nombreux contre le mariage et l’adoption par des couples homosexuels. C’est notre devoir.

Relayons l’appel à la mobilisation à vos amis, à votre famille, sur vos réseaux sociaux. Et répondons présents le 24 mars sur les Champs Elysées à Paris. C’est le nombre qui fera la différence.