Manif’ pro mariage homo de ce dimanche : slogans haineux et humour salasse à tous les coins de rues ! Cérémonie de remise des prix, catégorie par catégorie.

A défaut d’avoir su mobiliser massivement ses troupes pour la manifestation de soutien au gouvernement de ce dimanche 27 janvier, la gauche nous a offert un festival de slogans tous plus haineux et salasses les uns que les autres ! Tour d’horizon des pancartes et remise des prix, catégorie par catégorie.

Commençons tout de suite notre grande remise de prix par la catégorie « Dormez tranquille braves gens, on vous dit qu’il n’est pas question de mettre en place la PMA et la GPA… ». Les nominés sont :


Le grand gagnant de la catégorie « Dormez tranquille braves gens, on vous dit qu’il n’est pas question de mettre en place la PMA et la GPA… » est : « Pas de PMA, pas de chocolat en 2017 ». Eh oui François, tu es coincé là. Ils ont voté pour toi parce que tu as promis la PMA. Le clientélisme çà finit toujours par créer quelques problèmes…

Poursuivons notre découverte des talents littéraires et artistiques de nos manifestants préférés.

Dans une manif’ de gauche, on aime toujours bien désigner un grand méchant. Il y a quelques mois encore, les grands méchants de service n’étaient autres que Nicolas Sarkozy et ses Ministres. Désormais, et maintenant que Président et Ministres sont des « camarades », ce sont les opposants qui sont insultés. Dans la catégorie « A gauche, on insulte ceux qui ne pensent pas comme nous », les nominés sont :


Moins en vogue mais malgré tout toujours bien présents, les traditionnels « Fachos », « réactionnaires » et « collabos » cèdent cette année leurs places à une insulte très tendance à gauche : « homophobes »  ! Malgré cela, lassé de lire « Homophobes » sur toutes les pancartes, notre jury a récompensé l’originalité et a désigné la banderole « Je préfère des parents homo à des parents facho ! » comme grande gagnante de la catégorie « A gauche, on insulte ceux qui ne pensent pas comme nous ». L’originalité finit toujours par payer !

A ce moment précis de notre cérémonie de remise de prix, nous aimerions décerner un prix spécial. C’est avec une émotion non dissimulée que nous appelons à monter sur scène Madame Roselyne Bachelot accompagné de son fils qui, présent à la manif’, a déclaré sous l’œil des caméras qu’être opposé au mariage homosexuel dans certains arrondissements de Paris équivaudrait à se promener en uniforme SS en Israël ! Devant une telle éloquence, le jury a longuement hésité entre un prix de l’amalgame le plus abject ou un prix de la bêtise humaine… sans pouvoir trancher ! C’est donc un prix « spécial », englobant les deux, que notre jury a souhaité décerner à Mme Bachelot et son fils. Toutes nos félicitations à eux.

Reprenons immédiatement le cours normal de notre cérémonie après cette séquence émotion. Dans la catégorie cathophobie, les nominés sont :


Un seul nominé dans cette catégorie tant sa victoire s’impose ! Palme absolue pour cette pancarte vue en plusieurs endroits de la manif : « On est Pédés mais pas curés ! Pas de dangers pour les mouflets ! ». On fait difficilement plus insultants et méprisants pour les catholiques de France. Le respect, c’était pas çà le mot d’ordre de leur manif ?!?

Et pour finir en beauté, voici venir la catégorie reine de ce dimanche : « Je fais des blagues salasses et des allusions sexuelles lourdes pour réclamer que l’Etat me confie des enfants !  ». Les nominés sont :


Si la pancarte « B*te dans le c*l ou pas, on veut l’égalité des droits » portée par un enfant lors d’une manifestation en décembre avait déjà mis la barre assez haute, les derniers slogans arrivés sont au niveau ! Le jury n’a d’ailleurs pas été en mesure de départager «  Si Hollande recule, on l’en*ule  » du désormais classique mais toujours efficace « mon c*l est un lieu d’ébats, pas un sujet de débats ». Ils sont donc tous les deux désignés grands gagnants de cette catégorie « Je fais des blagues salasses et des allusions sexuelles lourdes pour réclamer que l’Etat me confie des enfants ! ».

Merci d’avoir suivi notre grande cérémonie du slogan le plus haineux et salasse de la manif’ de soutien au gouvernement de dimanche dernier. Mais avant de rendre l’antenne, un petit mot à l’attention de l’ensemble des nominés de ce soir : « Et si c’était vous l’intolérance et le manque de respect ?  ».