Après avoir ignoré la mobilisation, le gouvernement désormais tente de la faire taire !

Après avoir ignoré la mobilisation, le gouvernement désormais tente de la faire taire ! Dimanche soir, une centaine de personnes s’étaient rassemblées devant l’Assemblée nationale pour protester dans le plus grand calme contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels.

Alors que les manifestants étaient tranquillement assis sur une petite place jouxtant l’Assemblée, qu’ils n’entravaient pas la circulation et ne menaçaient pas l’ordre public, la police a reçu l’ordre de la Préfecture d’arrêter tout le monde.

Au total, la police a ainsi procédé à 67 interpellations alors même qu’aucune violence n’a été commise. Ces interpellations étaient clairement abusives. Certains policiers présents sur place ont d’ailleurs fait part de leur malaise aux jeunes militants qu’ils interpellaient : "ce sont les ordres, mais il y a deux poids, deux mesures !". Sur cette place, certains manifestants pour le droit au logement ont campé plusieurs semaines sans qu’on ne nous donne jamais l’ordre de les interpeller ».

Une fois au poste de police, cette triste comédie a continué. Après le zèle de la préfecture, c’est le parquet qui, pour faire plaisir à Christiane Taubira, sa ministre de tutelle, a décidé de placer tout le monde en garde à vue pour « poursuite de participation à un attroupement après sommation de dispersion » sic ! Théoriquement, ce chef d’inculpation peut être puni jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende.

Là, encore certains policiers ont fait part de leur surprise face à la sévérité du parquet qui est totalement disproportionné au regard du caractère « bon enfant » de la mobilisation.

Rappelons que dans le même temps, le gouvernement et sa majorité viennent de voter au Sénat une proposition de loi visant à amnistier les syndicalistes et les militants d’extrême gauche coupables d’actes violents et de dégradations !

Voilà la justice de Taubira !

Une justice extrêmement dure avec ceux qui s’opposent à elle et au gouvernement, et totalement laxiste pour tous les autres.

Notre collectif apporte tout son soutien moral et juridique aux personnes injustement placées en garde à vue.

Pacifiques mais déterminés, on ne lâche rien !